23 octobre 2017

Ouvrir un compte titres

BOURSE

Ouvrir un compte-titres : de quoi s’agit-il ?

Le compte titres sert à faire des opérations en bourse c’est-à-dire acheter et vendre des actions et des obligations (entre autres) et s’ouvre facilement sur Internet, auprès d’un courtier en ligne, également désigné comme service de bourse en ligne ou bien, auprès d’une banque en ligne. Il est bien distinct du compte courant sur lequel on peut effectuer des opérations en Euros et mettre en place virements ou prélèvements mais il ne nécessite pas, dans le cas de la banque en ligne, de changer de banque.

Il faut toutefois noter que lorsqu’une transaction est effectuée via le compte-titres, c’est le compte courant qui sert à « financer » la transaction puisque le compte-titres n’offre pas du tout la possibilité de payer ni d’être prélevé en Euros. Ainsi, pour acheter des actions ou d’autres types de produits en bourse, il faut que le compte courant soit régulièrement approvisionné. Lorsqu’il y a une revente, celui-ci sera crédité.

Tout comme ces opérations que l’on effectue sur un compte courant et que l’on peut consulter en détail avec un relevé de compte, le compte-titres permet de retracer les opérations qui sont faites avec des récapitulatifs complets et détaillés. Ce service connaît quelques légères variations selon les banques et bourses en ligne : régularité, présentation, accessibilité.

Ouvrir un compte-titres : quels objectifs ?

En ouvrant un compte-titres, il faut que la somme allouée aux opérations en bourse soit une somme dont on n’a pas l’utilité mais garder à l’esprit qu’elle pourrait tout à fait devenir utile à un moment ou à un autre.

Il est en outre indispensable de réfléchir au temps que l’on est capable d’y consacrer. En effet, ouvrir un compte-titres, cela signifie suivre les valeurs de la bourse et c’est bel et bien une activité chronophage. Différentes formules permettent de cibler ses objectifs sur ces deux points, le montant et le temps que l’on peut y passer.

La prudence est un autre élément à considérer dans la détermination de ses objectifs, celle-ci est un point incontournable au moment d’ouvrir le compte-titre. Un portefeuille diversifié est plus prudent ; pour cela, il faut avoir le budget qui va avec et ne pas cibler le rendement à court terme. Le risque de perdre de l’argent diminue lorsque les objectifs sont fixés à long-terme.

Autrement dit, ouvrir un compte-titres en voulant « faire » beaucoup d’argent et surtout, en le voulant très vite, est extrêmement imprudent.

Ouvrir un compte-titres : combien ?

Le problème du « combien » investir n’est pas simple quand on veut ouvrir un compte-titres. Il faut prendre en compte les dépenses liées au fonctionnement du compte-titre c’est-à-dire les coûts des ordres boursiers, pour acheter et pour vendre.

S’il n’est pas nécessaire de beaucoup investir pour faire des plus-values, en dessous d’un certain seuil cela n’est clairement pas rentable. De plus, sans un certain montant, il paraît difficile de diversifier le portefeuille et le risque est alors trop grand pour beaucoup de boursicoteurs. De nombreux experts conseillent de dégager de 3000 à 5000 Euros pour la bourse.